Senegal: Journée de l’Afrique 2022

I-CONTEXTE ET JUSTIFICATION

La journée de l’Afrique commémore la création en 1963, à Addis Abeba, en Éthiopie, de l’Organisation de l’Unité africaine (QUA), à laquelle a succédé l’Union africaine (UA) en 2002. Cette date correspond pour certains à la première tentative d’Unité africaine, au lendemain des indépendances, même si tous les espoirs d’unité politique et économiques qui étaient attendus sont loin d’être atteints. Depuis lors, beaucoup d’eaux a coulé sous les ponts des fleuves et des rizières africains, depuis le Nil, le Congo, le Zambèze, le Niger, le Sénégal, etc.

Ainsi, de l’OUA à l’UA, l’Afrique est à la croisée des chemins dans un contexte de mondialisation et de crises multiformes, de guerres, de conflits, de pandémies, de rébellions, et de retours des coups d’Etat dans certaines parties de l’Afrique. Mais, malgré toutes ces difficultés, les panafricanistes qui continuent à rêver d’une Afrique Unie et prospère, célèbrent toujours cette date en pensant à des leaders comme Nkrumah, Lumumba, Cabral, Modibo, Cheikh Anta Diop, Senghor, Sékou Touré, Sankara, Mandela, etc.

Célébrer la Journée de l’Afrique, c’est un devoir militant; et c’est ce qui explique que, chaque année, les Organisations panafricanistes de l’Afrique et de sa diaspora tiennent de nombreuses activités culturelles et scientifiques. Car, pour eux, la journée de l’Afrique leur permet d’interroger le passé, de rapprocher les initiatives des peuples et des Etats pour renforcer les nobles idéaux de l’intégration africaine et propulser au sein des Communautés africaines l’idéal d’une union politique africaine, dans le cadre d’un Etat fédéral, qui comme le considère Cheickh Anta, reste le seul Etat fiable pour l’Afrique. Cette année, nous célébrons le 25 mai ensemble sous le thème: « Expériences de la Fédération du Mali : leçons et enseignements pour la construction d’un Etat Fédéral Africain ». Il faut noter que cette journée se passe aux moments où le Sénégal porte la présidence tournante de l’UA, depuis le mois de Février 2022, où le Président Sall assume ce mandat, mais aussi au moment où la République du Mali vit une de ses crises les plus difficiles accentuées par un embargo de la CEDEAO.

Après plus de 60 ans d’indépendance, l’Afrique reste balkanisée en 54 Etats qui peinent encore à faire face chacun, aux défis de sécurité, de développement durable, de gestion des conflits et des calamités, sans oublier les grands problèmes d’exploitation et de valorisation des ressources naturelles, la souveraineté alimentaire, au moment où les grandes puissances économiques et militaires semblent nous imposer un nouvel ordre mondial. D’ailleurs, la crise sanitaire de Corona Virus, (COVID19), qui n’a pas encore délivré tous ses secrets, en est une belle illustration. Célébrer la journée de l’Afrique, c’est donc une opportunité pour nous de réfléchir sur toutes ces questions.

I. Objectifs:

Aujourd’hui, l’Afrique est confrontée plus que jamais à des défis majeurs liés à sa sécurité, aux changements climatiques, au développement humain durable, et au financement de ses programmes de développement, entre autres. Il est donc nécessaire d’établir un diagnostic lucide de la situation de l’Afrique, dans un monde en crises multiformes. Et c’est dans ce cadre que, l’Organisation des Jeunesses Panafricanistes, la section sénégalaise du MFPA, la Ligue Panafricaine UMOJA, la Convergence pour le Mali, ont décidé d’unir leurs ressources et leurs idées pour organiser une conférence publique à l’occasion de cette journée du 25 mai 2022.

L’Objectif global de cette activité sera bien d’interroger un pan important de notre histoire, à travers ce qu’il est convenu d’appeler la Fédération du Mali, afin d’en tirer les leçons et les expériences pour la jeune génération de militants panafricanistes qui travaillent pour les Etats africains Unis.» De manière spécifique, il s’agit de:

  • Réunir les militants panafricanistes pour célébrer la journée dans un esprit de synergie.
  • Procéder à une lecture croisée de l’histoire de la Fédération du Mali, avec le soutien des aînés, des experts historiens et politologues, partager afin d’en tirer les bonnes leçons et les expériences à valoriser;
  • Réfléchir à une démarche inclusive pour une grande implication des peuples notamment des jeunes et des femmes dans les processus de construction du fédéralisme africains leurs composantes en identifiant toutes les actions urgentes à entreprendre pour atteindre cet objectif majeur d’une Unité politique africaine;

III – RÉSULTATS ATTENDUS: Les résultats attendus de la rencontre sont:

  • Plus de 60 Participants sont mobilisés pour célébrer la journée de l’Afrique
  • Une lecture croisée de l’expérience de la Fédération du Mali est faite avec la facilitation de différents historiens et d’experts;
  • Des recommandations et propositions sont faites pour une meilleure démarche inclusive et participative des populations dans le projet d’unité politique de l’Afrique.

IV- MÉTHODOLOGIE

La conférence se fera en présentiel et à distance pour les personnes qui ne résident pas à Dakar. Ce sera sous forme de panels où les facilitateurs vont présenter chacun/ chacune une contribution à la lecture croisée de cette expérience. Ces panélistes sont notamment:

  • Le Professeur Abdoulaye Bathily, historien, homme politique
  • Le Professeur PENDA MBOW, historienne, leader politique, et Ministre Conseillère
  • Le Professeur BUUBA DIOP, historien, membre des mouvements sociaux/ ONG,
  • Mme Aminata Traoré, ancienne Ministre de la Culture au Mali, intellectuelle engagée,
  • Monsieur Elhadji Ibrahima Ndao- Ingénieur, ancien Directeur général de société Toutes ces hautes personnalités sont des panafricanistes connus dans les espaces scientifiques et culturels, et certains ont aussi vécu le processus de la Fédération du Mali.

Un modérateur et un rapporteur seront commis pour assurer respectivement l’animation des débats et la conservation de la mémoire des échanges. Ils sont chargés, à la fin de la rencontre, de faire la restitution de la synthèse des débats.

Un lien Zoom sera crée pour permettre à certaines personnes d’intervenir dans les débats.

De nombreuses organisations sociales, politiques, et culturelles sont invitées à cette journée.

DATE, LIEU ET PROFIL DES PARTICIPANTS

La rencontre aura lieu le mardi 25 mai 2022 au Centre Ahmadou Malick Gaye Ex Centre de Bopp à partir de 9 heures et se déroulera selon un chronogramme fixé. Environ une cinquantaine de personnes y prendront part. (Élèves et Étudiants, Universitaires, économistes, juristes, socioculturels, Chefs d’entreprise, Diplômâtes, Autorités étatiques, Institutions internationales, Organisations et ONGs Africaines, la presse, etc.

Chronogramme de la rencontre

HORAIRESACTIVITÉSRESPONSABLES
8H 30 à 09 HAccueil et installation des participantsComité organisation
09 H 30 - 10HCérémonie d'ouverture -Mots de Bienvenue des OrganisateursLes Organisateurs,
10H 30 à 11H 45Présentation des Communications des panélistes: Pr Bathily, Pr Penda Mbow, Mme Aminata Traoré Pr BUUBA Diop MNDAOLe modérateur
11H15 à 13HEchanges et discussionsModérateur
13H à 13H 15Synthèse des travauxModérateur et rapporteurs
13H 30Point de presseLe Comité d'organisation
13H 30 à 13 H 45Cocktail /Collation / Fin de la rencontreLe Comité

POUR TOUS Contacts:

Tel 773338914 Tel 7735945757 Tel 77621 4301

Posted in
About the Author

A-APRP Editor

The All-African People’s Revolutionary Party (AAPRP) is a permanent, independent, revolutionary, socialist, Pan-African Political Party based in Africa, the just homeland of African People all over the world. It is an integral part of the Pan-African and world socialist revolutionary movement.

Reader Interactions

Leave a Reply

Your email address will not be published.